participation au plan départemental de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges isérois

  • Dec 2016 (3 à 6 mois)
  • Audit / Comptabilité
  • Grenoble
  • Master, Bac +5
  • 3.60 € par heure

Entreprise

Le Département de l'Isère compte 58 conseillers départementaux.

Jean-Pierre Barbier (UD), a été élu Président du Département de l'Isère
le 2 avril 2015.

Le budget du Département de l'Isère est de 1,42 milliard d'euros, dont 179 M€ pour les personnes âgées, 169 M€ pour les personnes handicapées, 136 M€ pour l'enfance et la famille, 156 M€ pour la cohésion sociale, 149 M€ pour les transports collectifs, 95 M€ pour les routes, 82 M€ pour l'éducation, 53 M€ pour le Service Départemental d'Incendie et de secours, 33 M€ pour l'aide aux communes et 18 M€ pour la culture. 19 % du budget est consacré à l'investissement, et la dette du Département de l'Isère est faible.

En raison de son poids institutionnel et financier, le Département pèse fortement dans l'animation de l'action publique départementale. Il a adopté une posture de pilote de projets et s'est engagé dans des actions ambitieuses.

Bien que considéré à l'échelle nationale comme un Département disposant de moyens financiers substantiels, il est toutefois, comme tous les Départements, confronté à la raréfaction de la ressource publique et à la croissance de ses dépenses sociales.

Pour se rapprocher des Isérois et pour adapter son action aux particularités des
13 territoires qu'il a dessinés, le Département a aussi résolument territorialisé son action dans le cadre de trois démarches : 13 projets de territoire pour définir les priorités et les projets du Département pour chaque territoire ; 13 contrats territoriaux, pour contractualiser son aide aux communes ; 13 directions territoriales (depuis 2006) qui regroupent tous les services d'un territoire et qui ont été renforcées par une déconcentration de la gestion départementale, pour offrir un interlocuteur de proximité aux élus locaux et aux citoyens.

Mission

participation au plan départemental de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges isérois

1°/ Participer à l’évaluation de la 1 ère année du plan départemental de lutte contre le gaspillage alimentaire
- mesure de l’évolution du poids des déchets (pesées réalisées par les agents
départementaux et les prestataires du Département)
- synthèse des données quantitatives (nombre d’agents formés, d’élèves sensibilisés …)
- enquête auprès des agents départementaux
- enquête auprès des élèves
- enquête auprès des collèges
- analyse des comptes rendus d’intervention des prestataires du Département (formation des agents + sensibilisation des convives)
- analyse économique (coût économisé sur achat de denrées, coût lié au plan départemental tel qu’interventions des prestataires …)
- analyse de l’impact environnemental
- évaluation de la communication accompagnant le plan départemental
- etc...
A noter : mission à réaliser fin 2016/début 2017
2°/ Suivre le plan départemental et l’améliorer
- accompagnement et analyse des interventions terrain ; échanges avec les acteurs du dispositif
- proposition d’actions d’amélioration ; concertation avec les acteurs, notamment élèves/agents départementaux
- participation à la mise en oeuvre des nouvelles actions
- interface avec le suivi comptable des missions confiées aux prestataires départementaux, avec la DRH du Département (volet formation des agents départementaux)
3°/ Restituer/présenter les actions et résultats du plan départemental
- promouvoir l’évaluation, le suivi et l’évolution des actions du plan
Publics concernés : groupe de travail Education nationale, élus et agents départementaux …
4°/ Assurer la pérennisation du plan départemental
- proposer des actions nouvelles, innovantes, participatives, peu onéreuses … etc … afin de poursuivre la lutte contre le gaspillage alimentaire
- travailler à un partenariat plus étroit avec l’ADEME et d’autres institutionnels (Université, organisme de formation …)

Profil

  • Compétences:
    • autonomie
    • sens du contact et de l'écoute
    • capacité rédactionnelle
    • rigueur
    • réactivité
    • titulaire du permis B
    • maitrise de l'outil informatique
  • Niveau d'études: Master, Bac +5
Un stagiaire en quatrième ou cinquième année d’étude post BAC est recherché, de préférence en formation sur le développement local
ou avec une spécialité en systèmes alimentaires ou politiques alimentaires territoriales, avec une appétence pour la communication et un sens marqué de l’organisation et de l’initiative.

Découvrir la Page Entreprise

Ils ont travaillé ici