Expire bientôt Edf

Stage - Câbles dynamiques - H/F

  • Stage
  • Moret-Loing-et-Orvanne (Seine-et-Marne)
  • Master, Titre d'ingénieur, Bac +5
  • Développement informatique

Description de l'offre

Le stage porte sur l’étude de la durée de vie des câbles dynamiques permettant de raccorder les éoliennes flottantes.  Ce stage sera encadré par EDF R&D dans le cadre de l'activité du Groupe CALICE (Câbles Accessoires de liaison et Compatibilité Electromagnétique) du département LME (Laboratoire Matériel Electrique) basé à EDF Lab Les Renardières.

Ce groupe intervient sur les différents matériels du réseau électrique dont les câbles d’énergie. Il s’intéresse notamment au dimensionnement des liaisons d’énergie, à la recherche de défauts et au diagnostic des liaisons, ainsi qu’à la qualification des câbles et accessoires de liaisons.

L’éolien flottant est actuellement en fort développement et répond au besoin d’augmenter la part d’énergies renouvelables. Cette technologie permet d’autre part d’installer des fermes dans des zones  inaccessibles à l’éolien fixe et où la ressource en vent est plus importante.

Pour ramener l’énergie produite par ces fermes, il est nécessaire d’utiliser des câbles haute tension (typiquement 66 kV) dits dynamiques capables de supporter, pendant toute la durée de vie de la ferme, les efforts dus aux mouvements du flotteur d’éolienne, de la houle et des courants. En plus de ces efforts mécaniques, le câble est soumis, de par sa fonction propre, à des stress d’origines thermiques et électriques ainsi qu’à des contraintes environnementales fortes (risque de corrosion, de pénétration d’eau, de développement de bio-salissures marines).

Cette technologie de câble étant encore nouvelle, son comportement dans le temps est encore peu connu. Une des interrogations porte notamment sur le potentiel couplage entre les différents types de contraintes (thermiques, mécaniques, électriques) et leur impact sur la durée de vie du câble, et plus particulièrement de son isolant et de son écran métallique.

Pour répondre à cette question, il est nécessaire de définir un protocole d’essai et des moyens d’essais adaptés aux spécificités des câbles dynamiques pour éoliennes flottantes.

Ce stage vise à répondre à ce besoin et se déroulera en plusieurs étapes :


Phase 1 : état de l’art sur l’impact des contraintes multiples sur les câbles d’énergie. On s’intéressera en premier lieu au vieillissement des différents matériaux constitutifs de ces câbles (métaux pour l’âme, l’écran et l’armure ; polymères pour l’isolant et la gaine du câble). On considèrera ensuite leur assemblage pour parvenir finalement à l’étude du câble lui-même. Cet état de l’art vise à identifier les défauts et mécanismes de vieillissement susceptibles d’affecter les câbles dynamiques.


Phase 2 : cette seconde phase visera à définir des protocoles d’essais permettant de mettre en évidence et de quantifier les dégradations identifiées dans l’état de l’art. Des essais à échelles réduites devront être envisagés. Une réflexion devra être menée sur la taille des éléments sous test et l’impact d’une réduction d’échelle sur les résultats.

Dans son travail, le stagiaire pourra s’appuyer sur l’expertise en matière d’essai sur câbles du département LME ainsi que sur celle du département MMC (Matériaux et Mécanique des Composants) d’EDF R&D en matière d’analyse et d’étude de durée de vie des matériaux. Le stagiaire pourra être amené à prendre contact avec des universitaires spécialistes en essais mécaniques et en matériaux.

Le stage se déroulera sur le site d’EDF Lab Les Renardières (Moret Sur Loing, Seine-et-Marne) et sera encadré par un ingénieur chercheur d'EDF R&D.

Il débutera au cours du premier semestre 2019 pour une durée de 5 à 6 mois.

Profil recherché

Le stagiaire devra posséder une formation d’ingénieur ou universitaire avec des connaissances sur les matériaux métalliques et polymères. Des notions de mécaniques sont également souhaitables.

Une bonne compréhension de l’anglais est demandée.