Expires soon Edf

Instrumentation pour la détection de dérive lors de la mise en oeuvre du soudage - Instrumentation et IA - H/F

  • CDI
  • Chatou (Yvelines)
  • IT development

Job description

EDF R&D et le Laboratoire de Mécanique et Génie Civil (LMGC) collabore dans le cadre d’une thèse dont l’encadrement académique sera assuré par l’équipe Assemblages Soudés. L’encadrement industriel sera réalisé par le département PRiSME qui est l’expert R&D de la data pour les parcs de production. L’objectif de ces travaux de recherche est de répondre à des enjeux liés à la maîtrise des fabrications dans la construction nucléaire. Dans ce domaine, le recours à la simulation numérique des procédés de fabrication apporte une vision complémentaire à des approches purement expérimentales. Ainsi associer mesures/simulations à la réalisation des opérations de soudage permettrait de détecter de manière innovante les éventuels défauts et de mieux cibler ou de réduire les examens à mener a posteriori dans le but de renforcer la qualité des réalisations.

Le candidat pourra s’appuyer sur les moyens et compétences des laboratoires d’encadrement pour :


Mettre en place des techniques de mesures non intrusives pour le contrôle qualité en soudage [1], [2], [3],


Exploiter des données en temps réel sur la base d’algorithme d’Intelligence Artificielle (IA) construits en amont de l’opération de soudage,


Démontrer la faisabilité industrielle de ces technologies sur un démonstrateur de laboratoire.


Romain Monier, Etude expérimentale du comportement dynamique des phases liquides en soudage par court-circuit contrôle, Thèse de Doctorat, Université de Montpellier, 2016.


E. Romero, J. Chapuis, C. Bordreuil, F. Soulié and G. Fras, Image processing and geometrical analysis for profile detection during pulsed gas metal arc welding, Proceedings of the Institution of Mechanical Engineers Part B Journal of Engineering Manufacture, Vol. 227(3), p. 396-406, March 2013.


R. Monier, F. Thumerel, J. Chapuis, P. Gilles, F. Soulié and C. Bordreuil, In situ experimental measurement of temperature field and surface tension during pulsed GMAW, Welding In The World, vol. 60 p.1021–1028, 2016.

Durée Envisagée :

3 ans à partir de Septembre 2019 avec une première période au sein du laboratoire LMGC équipe Assemblages Soudés à Nîmes.



Ideal candidate profile

Profil :

Etudiants de M2 ou grandes écoles en mécanique et génie mécanique, spécialité en chaudronnerie et soudage. Une première expérience dans de domaine nucléaire serait un plus (qualification des soudures).

Compétences souhaitées :

Bases solides en physique du soudage (mise en œuvre et métallurgie). Connaissance métier dans le matériel utilisé pour les procédés industriels de soudage.

Une expérience de la mise œuvre du soudage en milieu industriel selon une démarche de qualification issue des règles de construction nucléaire serait un plus.

Excellente maîtrise du français et aisance dans la communication orale et écrite. Bonnes compétences en anglais.

De plus, le (ou la) candidat(e) devra faire preuve d’un bon sens pratique et physique, de curiosité dans le domaine de la physique des procédés, et avoir une certaine appétence pour le traitement des données et l’IA.

Environnement informatique

Linux, Python, C, Fortran.

Environnement d’essais

Robot de soudage, procédés TIG et MAG, utilisation de capteurs/détecteurs (thermographie infrarouge, émission/détection acoustique, mesure de puissance électrique, technique LASER et acquisition d’image…).